L’association

L’association

Qui sommes nous ?

L’Adapei de l’Ain (Association Départementale des Amis et Parents d’Enfants Inadaptés de l’Ain) est une association à but non lucratif fondée le 17 octobre 1961 conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et dont la déclaration a été publiée au Journal officiel du 4 novembre 1961 (Le dépôt des statuts eu lieu le 17 octobre 1961 à la préfecture de l’Ain), à une époque où rien n’existait pour les Personnes Handicapées Mentales quel que soit leur âge. C’est D’abord au niveau départemental puis au niveau national.
C’est ainsi qu’est née une chaîne d’entraide et de solidarité entre les Parents.
La zone d’action de l’Adapei de l’Ain s’étend prioritairement au département de l’Ain, aux départements limitrophes et à la zone de compétence de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes.
A ce jour l’Association compte 56 établissements et services : IME, ESAT, EA, Foyers d’hébergement, Foyers de Vie, MAS, FAM, SESSAD, SAVS, SAJ, SSIS. (Voir glossaire pour ces sigles).
Ce sont environ 2200 agréments et 1800 personnes accueillies.

 

L’Adapei de l’Ain :
  • Œuvre pour les personnes en situation de Handicap Mental :
    L’Association doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour la défense morale et matérielle des personnes (enfants, adolescents, adultes) en situation de handicap mental avec ou sans troubles associés et permettre à ces dernières d’évoluer en fonction de leurs capacités pour tendre vers leur épanouissement personnel, une autonomie maximale et une qualité de vie tout au long de leur existence ;
  • Rassemble, aide et soutient les familles ayant un enfant, adolescent ou adulte en situation de handicap et leur donner les moyens d’exercer pleinement leur responsabilité parentale ;
  • Favorise l’intégration de la personne en situation de handicap dans tous les domaines, entre autres dans le domaine professionnel et social.

 

Aujourd’hui, l’Adapei de l’Ain poursuit son action pour :

  • Apporter aide et soutien  aux familles et proches d’une personne handicapée mentale.
  • Promouvoir des créations d’établissements ou de services nécessaires aux personnes en situation de handicap mental pour leur permettre le meilleur développement éducatif et la meilleure insertion professionnelle ;
  • Agir auprès des élus et des pouvoirs publics pour faire évoluer la législation et obtenir les financements nécessaires à une prise ne charge adaptée;
  • Informer le «grand public» pour une meilleure inclusion.
ut mattis Phasellus amet, quis elit. eget nunc quis, elit. in ut