Qu’est-ce que l’ASPA ?

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées, dite ASPA, est destinée aux personnes âgées qui ne disposent d’aucune ou que de faibles ressources. Elle a pour vocation de garantir un revenu minimum d’existence. L’ASPA concerne en principe les personnes âgées d’au moins 65 ans. Cependant, les personnes en situation de handicap peuvent y accéder à partir de l’âge minimum légal de la retraite (62 ans) si elles ont été reconnues inaptes au travail ou si elles sont atteintes d’une incapacité permanente d’au moins 50 %.

Conditions générales d’attribution :

• Avoir fait valoir ses droits à ses éventuels « avantages vieillesse » ;
• Avoir atteint l’âge minimum de départ à la retraite (62 ans), pour les personnes handicapées ;
• Avoir une résidence stable et régulière en France ;
• Avoir des ressources inférieures à un certain niveau (pour une personne seule, le plafond annuel de l’ASPA est de 9 609.60 €, soit environ 801 € par mois).

Le montant de l’ASPA peut varier en fonction des éventuelles ressources dont dispose le demandeur (et le cas échéant, son conjoint, concubin, ou partenaire de PACS). Cette allocation est différentielle.

Pour formuler une demande d’ASPA

Le demandeur, qui ne relève d’aucun régime de base d’assurance vieillesse (comme les bénéficiaires de l’AAH n’ayant jamais travaillé), doit déposer sa demande à la Mairie de son lieu de résidence, qui transmet le dossier au Service de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (SASPA) de la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC).
Lorsque le demandeur a travaillé et a droit à une pension de retraite, la demande d’ASPA est à formuler auprès de sa caisse de retraite (en général, la CARSAT).

id Phasellus justo in elit. Aenean diam consectetur id ut Aliquam at